www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de l'entente sambre avesnois 59
Actualités
Resultats championnats de France élites et championnats de France cadets/juniors
Commentez cette actualité
4 Mars 2022 - Jean-Pierre DEMERVAL (Président)
Resultats championnats de France élites et championnats de France cadets/juniors

On l’avait quittée il y a 15 jours tout auréolée de sa médaille d’or et de son titre sur le 200m espoir après avoir ramené une médaille de bronze sur le 60m. Les interviews journalistiques et radiophoniques ont alors rythmé ces premières heures d’euphorie, de joie et de fierté qui ont entamé la semaine qui suivit et ce, tout en demeurant sportivement relax pour soigner la petite contracture qui nous avait fait si peur lors de la finale du 200 espoir. Sa présence saluée lors des demi-finales du championnat de France de cross lui permit de peser sa nouvelle notoriété et ce n’est qu’après une petite séance d’entraînement programmée par son entraineur, Mathieu GOMEZ, que la décision fut prise de participer aux championnats de France élite de Miramas ce dernier week-end. Juste le temps de trouver un vol et d’organiser le déplacement et ce samedi à 21h10, Chloé, pour une première en nocturne, faisait son entrée sur la ligne droite dans une série dans laquelle se trouvait Fanny PELTIER, une séniore plutôt spécialiste du demi-tour de piste qui avait une performance d’engagement équivalente à celle de Chloé, à savoir 7’’40. Avec 7’’39, Fanny prenait le meilleur sur Chloé mais déjà l’objectif de la finale était atteint. Une heure plus tard à 22h15, le départ de la finale était donné avec les huit athlètes qui avaient obtenu le sésame, parmi lesquelles figuraient des noms comme Mallory LECONTE (7’’34) et Gemina JOSEPH (7’’33). Mais manifestement on se disait bien que la nouvelle Chloé, avec la confiance engrangée lors des France Espoirs, pouvait le faire. Franchissant la ligne en quatrième position en 7’’44, elle annonçait immédiatement qu’elle était déjà très satisfaite de cette place mais arbora un sourire bien plus large quand elle se rendit compte que la troisième, Maboundou KONE, était de nationalité Ivoirienne. Chloé récupérait donc la médaille de bronze, comme prévu pourrait-on dire, bien que rien ne soit jamais fait en sport !!!

Le dimanche, après une bonne nuit de repos, elle retrouvait la route du stadium de Miramas pour participer aux séries du 200m, où là les choses semblaient beaucoup plus compliquées. Avec son nouveau record du 200m en salle en 24’’03 obtenu aux France espoir, Chloé pointait en effet au 8ème rang derrière des filles ‘’intouchables’’ comme Sokhna LACOSTE (23’’15), Brigitte NTIAMOAH (23’’53), Wided ATATOU (23’’38), Elise TRYNKLER (23’’53) etc. Elle aurait de plus à gérer d’avoir été la seule athlète à doubler 60m et 200m. On se disait donc généralement que le fait d’arriver en finale serait donc en soi, un réel exploit. Quelle ne fut donc pas notre surprise, partagée par le père et l’entraîneur et nombre d’observateurs de voir notre Chloé terminer à la seconde place de sa série derrière Sokhna LACOSTE, la grande favorite de la discipline. Mais contrairement à nombre de courses, la qualification se faisait non pas suite à un mix de la place et des meilleurs temps restants mais dans ce cas particulier, uniquement à la performance. Ayant pris part à la 4ème et dernière série on savait donc que Chloé devait au minimum égaler son record de 24’’03 pour rejoindre la finale. Et c’est là que l’on se rend compte que Chloé a pris effectivement une nouvelle dimension, avec  Sokhna en point de mire et comme lièvre de luxe, elle prend une extraordinaire seconde place en écartant au passage Maroussia PARE et surtout en pulvérisant son record personnel en salle (24’’03) et sur piste (23’’98), avec un 200m chronométré en 23’’79, une performance à plus de 1100 points. Et rebelote, notre Chloé se retrouvait une nouvelle fois en finale avec la 4ème performance d’engagement derrière Sokhna LACOSTE (23’’45 en série), Brigitte NTIAMOAH (23’’68 en série) et Elise TRYNKLER (23’’74 en série). Et une nouvelle fois on se met à rêver, à se dire, elle peut le faire et finalement à la surprise générale elle le fait en prenant une nouvelle médaille de bronze en 23’’90. Quelle artiste, quelle virtuose nous sommes fiers d’avoir dans nos rangs. Au nom de tous, tu nous as  fait vivre un week-end de rêve et des week-ends comme cela on en redemandera tous les jours. D’aucuns spéculent sur la raison qui a opéré ce changement dans ta mentalité mais en ce qui me concerne, on ne m’enlèvera pas de la tête que tout est dû à la nouvelle tenue de l’ESA59. C’est une tenue porte bonheur !!!!

Chloé GALET n’était pas la seule athlète de l’ESA59 à participer à ces championnats de France élite puisqu’il y avait également notre sauteur en hauteur, Guillaume DEVRIES. Mais à l’instar des championnats de France Nationaux de LYON, Guillaume, aussi à l’aise en début de saison sur des barres à plus de 2m10, rencontre depuis quelques temps des difficultés à les franchir. De ce fait, il était demeuré scotché à 2m09 pour une 4ème place. Le scénario se renouvela ce week-end où fort de la 4ème performance d’engagement, on espérait un petit exploit et une breloque. Malheureusement, le Grand en resta cette fois à une barre à 2m08, synonyme de 10ème place.

Pour en finir avec les championnats de France en salle, les 19 et 20 février se déroulaient à Nantes, les championnats de France réservés aux Cadets et aux Juniors. Deux athlètes de l’ESA59 effectuèrent le déplacement, à savoir Lyane HOCEDEZ et Kylie LAMBERT, deux jeunes athlètes qui étrennaient la catégorie des Juniores. Lyane, qualifiée en finale des championnats de France cadettes sur piste en 2021 dans la discipline de la longueur, avait cet hiver amélioré son record de l’ESA59 en remportant le titre régional avec un saut à 5m60. Elle aborda donc la finale directe avec dans l’esprit le désir de finir finaliste mais termina finalement à la 10ème place avec un bond à 5m45. C’est dommage car, au niveau de son record, elle aurait pu prendre la 7ème place. De son côté, Kylie LAMBERT, forte de ses 38’’59 réalisés au cours de l’avant-programme du meeting de LIEVIN, qui pouvaient lui laisser augurer une performance de 54’’00 sur le 400m, s’alignait donc dans ce championnat avec la ferme idée de monter sur la plus haute marche du podium. Les choses commençaient comme prévues puisqu’elle remportait sa série en 56’’63, meilleur temps des séries. Malheureusement le scénario se compliqua en finale où face à un jeu de dupe, elle restait sur la réserve au lieu de faire sa course et se faisait passer sur la ligne d’arrivée par la Villeneuvoise Léa THERY. Kylie prenait donc une seconde place en 57’’03, qui n’était manifestement pas le métal qu’elle était en droit de prétendre, mais si les favorites gagnaient toujours, cela se saurait.

L’ESA59 termine donc la saison hivernale 2021-2022 avec cinq podiums aux championnats de France, (1 OR – 1 AG et 3 BRONZE) ce qui est une première. 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
27/08 >
07/07 >
01/07 >
16/06 >
10/06 >
08/06 >
02/06 >
29/05 >
27/05 >
19/05 >
19/05 >
11/05 >
04/05 >
18/04 >
18/04 >
23/03 >
16/03 >
12/03 >
07/03 >
28/02 >
Les Espaces